Association nationale de sauvegarde
du patrimoine rural bati et paysager

Reconnue d’utilité publique
Abonnez-vous ! Rejoignez nous !
Mon compte
Mon panier (0)

Prix Architecture et Patrimoine

Depuis 1985, notre association organise le prix annuel Maisons Paysannes de France-René Fontaine, en hommage à l’un de nos fondateurs, pour récompenser une restauration de patrimoine rural ou une construction contemporaine.

Le prix

logo-prixMPF-RFSoutenu par la Fondation du patrimoine, le Ministère de la Culture et de la Communication et le groupe Terreal, ce prix a pour but de valoriser notre patrimoine qui nécessite la maîtrise de techniques et de savoir-faire anciens ainsi que toute construction neuve respectueuse de l'existant.

Il couronne ainsi des travaux de réhabilitation, d’extension ou d'intégration d'un bâti contemporain effectués dans les règles de l’art, selon l’esprit de l’association : respect de l’architecture d‘origine, utilisation de matériaux et de techniques traditionnelles locales, souci écologique, harmonie avec le bâti existant et le paysage environnant…

Lire nos conseils de bases...

Flyer concours MPFQui peut participer au prix ?

Tout maître d'ouvrage (particuliers, communes, associations…) ayant entrepris :

  • des travaux de restauration et de réhabilitation sur un bâti ancien (maison d’habitation, ferme, four à pain, lavoir, chapelle, ensemble agricole, hébergement touristique, maison de bourg, moulin, pigeonnier…),
  • ou des constructions contemporaines harmonieusement intégrées.

N'hésitez pas : tentez votre chance !

Quelles sont les récompenses sur les restaurations effectuées ?

Le jury, composé d'experts, d'architectes, de journalistes spécialisés, d'universitaires, de membres de la Fondation du Patrimoine et des services des Patrimoines de l'Etat - décerne des prix et récompenses aux propriétaires passionnés pour la qualité de leurs travaux et pour des démarches qui méritent d’être reconnues et encouragées :

  • des prix financés par la Fondation du patrimoine pour les restaurations exemplaires
  • des prix financés par le Ministère de la culture et de la communication pour les extensions, interventions contemporaines, déplacements...

Les récompenses seront remises lors du Salon International du Patrimoine Culturel en novembre 2016.

Comment participer au prix?

Les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 15 juin 2016.

Téléchargez le règlement et le dossier de candidature puis renvoyez le dossier complété accompagné des photos, plans, dessins sur un support numérique (clé USB, carte SD, CD...) ou par mail sur concours@maisons-paysannes.org

Pour tous renseignements, n’hésitez pas à nous contacter au 01 44 83 63 63

Lauréats 2014-2015

Téléchargez ici le dossier complet de présentation de chaque lauréat avec les photos avant/après !

Prix de la leçon de village
Catégorie bâti ancien

Logis à BruchM. François Bizieux
Architecte : Evelyne Ballion

Restauration d'un logis pour un habitat locatif dans le Lot-et-Garonne (47)

Située dans le bourg d'un petit village, l'état de cette maison médiévale à pans de bois est pitoyable. Aujourd'hui le bâti réalisé respecte en tout point les préconisations Maisons Paysannes : ce projet éco-responsable, grâce au choix des matériaux bio-sourcés (laine de bois, chaux-chanvre), permet au final des performances énergétiques efficaces (classe B soit 83 Kwh/m²/an).
Cette restauration a reçu le label Fondation du patrimoine.

Prix d'une passion
Catégorie bâti ancien

Bâti agricole à ConcoulesM. Roland Nègre
Restauration d'un bâti agricole pour une résidence secondaire dans le Gard (30)

Cet ensemble de bâtiments forme un mas cévenol impressionnant qui avaient subi les affres du temps dans un abandon total. Le résultat de cette restauration est fascinant : l'ensemble frappe le visiteur tant par l'harmonie générale que par le souci du détail. Quelques conseils de Maisons Paysannes sont venus épauler l'énergie impressionnante de cette famille et l'on admire le résultat de leur travail.

Prix de la continuïté patrimoniale
Catégorie bâti ancien

Corps de ferme à LaguioleDenis et Catherine Clément
Conseil architectural : Serge Mirabel

Restauration d'un corps de ferme pour résidence secondaire dans l'Aveyron (12)

L'ensemble de ce corps de ferme - fournil/four à pain, maison, cave et grange-étable - était dans un état de délabrement avancé. Les bâtiments ont été scrupuleusement restaurés par des artisans locaux de grande qualité durant plus de vingt ans.
Proportion des fenêtres, menuiseries en chêne de pays, poutres en chêne de récupération... tout révèle le souci de détail. Cette restauration - qui a reçu le label Fondation du patrimoine - démontre la justesse du résultat, issue d'une belle collaboration entre propriétaires et artisans.

Prix de "l'esprit MPF"
Catégorie bâti ancien

Logis à Gissey-sous-FlavignyMichèle et André Mercuzot
Architectes : Virginie Broutin & Jean-Michel Marouzé

Restauration d'un logis pour une utilisation culturelle en Côte-d'Or (21)

Cette maison en ruine était vouée à une disparition progressive et inéluctable. Avec les conseils d'un maître d'œuvre, de Maisons Paysannes de France et l'intervention d'artisans, sa restauration a été réalisée en privilégiant l'emploi de matériaux locaux de récupération. Un beau projet de sauvetage qui a su séduire la population locale, venue nombreuse le jour de l'inauguration de la maison !
Cette restauration a reçu le label Fondation du Patrimoine.

Mention spéciale
Catégorie bâti ancien

Moulin à BosrobertM. Caron
Restauration d'un moulin destiné à un hébergement touristique dans l'Eure (27)

Cet ensemble - constitué d'un lavoir, d'un moulin avec sa roue et ses briefs amont et aval, d'une ânerie, d'un four à pain et d'un abri de dresseur de cordes - était à l'abandon depuis un siècle. Les travaux réalisés ont été effectués à partir d'archives, de documents, de livres, d'informations et d'observation minutieuse des bâtiments à proximité.
Cette très belle restauration, dont la propriété est inscrite dans une zone protégée classée Natura 2000, a reçu le label de la Fondation du patrimoine.

Mention spéciale
Catégorie bâti ancien

Petit bâtiment à St-Germain-Source-SeineMme Savariat
Restauration d'un poulailler et d'un grenier à grains à des fins d'habitat principal en Côte-d'Or (21)

A l'état de ruine, ce poulailler pu être abandonné ou détruit mais c'était sans compter la détermination de la
propriétaire qui a sauvé un petit bâtiment typique de ce secteur de la Côte d'Or avec sa toiture en laves. Cette restauration a reçu le label de la Fondation du patrimoine.

Prix de l'extension : confrontation & dialogue
Catégorie bâti contemporain

Extension Maison de ville à SeclinM. Alexandre Delpierre
Architecte : Emmanuelle Weiss

Extension d'une maison de ville pour habitation principale dans le Nord (59)

Le projet se situe en périphérie de bourg : il s'agit de l'extension d'une maison bourgeoise traditionnelle en briques, fin XIXè, afin d'adapter les lieux à la famille.
Le parti pris de l'architecte a été d'étaler le bâti sur rue, de façon à re-densifier le linéaire aléatoire et distendu de la rue, et de laisser une grande place au jardin arrière. On appréciera les matériaux choisis pour des raisons d'insertion urbaine, de relation avec la maison ancienne, et de pérennité.

Prix de la réappropriation
Catégorie bâti contemporain

Montagnette à SangotM. Patrick Hoogewys
Conseiller technique de la Commission des sites : Denis Matheron
Restauration d'une montagnette pour une habitation principale en Savoie (73)

Intégrée dans un tout petit hameau en Tarentaise, cette montagnette datée entre 1682 et 1781 a fait l'objet d'une restauration grâce à un coup de cœur de ses futurs propriétaires.
Le souci de restaurer - avec passion - dans l'état et dans l'esprit de ce que représentait cette montagnette se traduit dans les choix de mise en œuvre : matériaux de même nature qu'à l'origine ; balcon restauré à l'identique ; sable local pour obtenir une couleur de mortier proche de celle d'origine ; menuiseries et bardage réalisés avec soin...

Prix sobriété & patrimoine
Catégorie bâti contemporain

Châtelet de la Maison du Parc à ChevreuseParc naturel régional de la Haute-Vallée de Chevreuse
Architecte : David Mary
Réhabilitation du châtelet d'accès afin d'accueillir les bureaux du Parc

L'enjeu principal du projet consistait à aménager les bureaux du PNR dans les ruines du châtelet d'accès du château de la Madeleine à Chevreuse avec le défi d'y faire entrer la lumière naturelle sans dénaturer les vestiges médiévaux.
A la fois modeste et juste, cette petite intervention remplit tous les critères : à la fois fonctionnelle et élégante, elle a su éviter une reconstitution ou un pastiche nécessairement infidèle, et contribue à l'image et à la communication par l'exemple du PNR. C'est un très bon exemple d'intervention dans une construction patrimoniale.

Prix de l'exemplarité environnementale
Catégorie bâti contemporain

Maison du Parc à Milly-le-Forêt - PNR du GâtinaisMaître d'ouvrage : Conseil général de l'Essonne
Architectes : agence d'architecture Joly & Loiret
Milly-la-Forêt (91)
Création d'une Maison du Parc régional pour un usage tertiaire

La nouvelle Maison du Parc naturel régional du Gâtinais se situe en plein cœur de son territoire sur le site d'une ancienne ferme du bourg de Milly-la-Forêt.
Dans l'esprit du parc et en raison de son insertion dans une aire de valorisation de l'architecture et du patrimoine (AVAP), cette construction nouvelle devait s'intégrer aux bâtis environnants aux typologies rurales particulières : le projet s'est donc construit autour de la morphologie spécifique du site. Il en ressort une forme simple et compacte, présentant un profil tout en longueur s'inspirant des séchoirs à plantes médicinales de la région.

Lauréats 2013

Télécharger le dossier complet de présentation des lauréats 2013

Grand Prix

Façade avant de la maison du lauréat Vincent RousselM. Vincent Roussel - Adhérent MPF
Restauration d’une maison de pays dans l’Orne (61)

Aidé par la délégation départementale de Maisons Paysannes de France, le CAUE et des artisans locaux, M. Vincent Roussel a su restituer l'âme de cette maison
dans laquelle on éprouve un bien être immédiat.
Cette restauration a été faite dans le respect
des traditions en utilisant des matériaux locaux et en conservant la cohérence de l'ensemble.
L'environnement paysager qui sert d'écrin à la maison n'a pas été oublié, redonnant toute sa place au verger, renforçant l'impression chaleureuse qui s'en dégage.

Prix spécial du jury

Façade Est de la maison du lauréat  Stéphane Arnaud, © Luc BoeglyM. Stéphane Arnaud - Adhérent MPF
Restauration d’un corps de ferme en Isère (38)

M. Stéphane Arnaud a mis 8 ans pour restaurer cet ensemble dans le respect des traditions et du bâti local.
Les travaux ont été exécutés avec l'aide de l'ABF, de l'architecte du musée dauphinois et d'artisans locaux, et pour l'essentiel en autoconstruction.

 

Prix du sauvetage

Maison du lauréat  Antoine GoulardM. Antoine Goulard - Adhérent MPF
Déplacement, restauration, extension d’un corps de ferme dans l’Eure (27)

Une petite ferme du XIXème abandonnée et en ruine a été démontée et remontée à 25 km de son lieu d'origine tout en respectant son orientation d'origine dans un paysage proche. Beaucoup de ces petites fermes en pan de bois de chataîgnier du XIXème ont disparu et il s'agit donc d'un témoin historique remonté en toute humilité et avec persévérance.

Prix de la maison de bourg

Maison du lauréat Bernard DieudonnéM. Bernard Dieudonné - Adhérent MPF
Restauration d’une maison de bourg en Loiret (45)

Cette maison a retrouvé son aspect Renaissance grâce à la restitution de ses fenêtres à meneaux et la création d'ouvertures dans la façade intérieure côté cours.
Les conseils d'un ABF et de la délégation départementale de MPF ont été requis, les travaux menés avec les conseils des artisans locaux ont restitué les caractéristiques traditionnelles de ce bâti.

 

Hors-concours

Pont reconstitué de la commune de Saint Andéol de Clerguemont	Mairie de Saint-Andéol de Clerguemont - Adhérent MPF
Reconstruction d’un pont en Lozère (48)

En novembre 2008, le pont de la commune, murs en béton avec parement schiste à joints de ciment épais, est emporté par des intempéries.
Le conseil municipal opte pour la réalisation d'un pont neuf tout en pierres sur le modèle d'un pont muletier. Le projet est lancé et réalisé avec une maçonnerie de schiste à liant chaux hydraulique.