Association nationale de sauvegarde
du patrimoine rural bati et paysager

Reconnue d’utilité publique
Abonnez-vous ! Rejoignez nous !
Mon compte
Mon panier (0)

Compte-rendu des activités 2012 en Lot-et-Garonne

Publié le 23/04/2013

Sortie sur le canton de Duras du 27 Août 2012

Soleil, convivialité et intérêt patrimonial étaient au rendez-vous de la journée découverte du pays de Duras ce lundi 27 Août.

Pas moins de 20 personnes venues de la Gironde, de la Dordogne, et du Lot-et-Garonne. Pour ceux qui apprécient et reviennent chaque année, l’adage familier d’«On ne change pas une équipe gagnante», ont été heureux de retrouver aux commentaires historiques, notre cher Jean Manœuvre.

Sans titre 1

 

La visite du Château des Ducs de Duras n’étant pas au programme, la journée a débuté par le cœur de la ville. S’en suivent les commentaires de Jean :

«Dans toute l’histoire du XI° au XIV° siècle, la population subit une expansion extraordinaire d’où la fondation de villes nouvelles : Sauvetés, Villeneuves, bourgs castraux, castelnaux, bastides.

Duras est un bourg castral fondé par le vicomte de Bézaume (1137) seigneur du château (le castelnau), n’ayant ni charte, ni coutume et dépendait de son seigneur.

La famille des Goth agrandit le château (début du XIII°) et en fit une forteresse dotée de 8 tours rondes. Par la suite, il deviendra une demeure de plaisance.

Duras a donc tous les caractères d’une ville de fondation : un plan géométrique, régulier avec des rues rectilignes se coupant à angle droit. Des ruets ou carreyrots permettent une circulation aisée à l’intérieur des îlots de maisons. Entre certaines, on voit encore quelques andronnes servant à l’évacuation des eaux usées (éviers et latrines).

Sortie Duras aout 2012 1 Sortie Duras aout 2012 2

La place principale montre une belle galerie avec cornières abritant les commerces, autrefois appelés «ouvroirs». On travaillait devant les clients.

Sortie Duras aout 2012 3 Sortie Duras aout 2012 4

A l’intérieur de l’église Ste Marie-Madeleine, temple protestant jusqu’en 1685 on découvre les très belles et étonnantes peintures de l’Italien Mazutti réalisées en 1932 : évangélistes, ciel avec angelots, murs en faux marbre.

Sortie Duras aout 2012 5 Sortie Duras aout 2012 6

Sortie Duras aout 2012 7 Sortie Duras aout 2012 8

Petite place Marguerite Duras (née Donadieu, Maison de famille à Pardaillan) avec puits d’ailleurs présent à toutes les places.

Sortie Duras aout 2012 9 Sortie Duras aout 2012 10

La tour de l’horloge est l’ancienne porte fortifiée du XIII° avec archère et mâchicoulis. Au 18e, on y mit une horloge, l’église n’ayant pas de clocher.

Sortie Duras aout 2012 11 Sortie Duras aout 2012 12

La Place de l’Union révèle l’importance du rempart et permet une ample vue sur le Lot-et-Garonne. A l’extrémité la guérite du guetteur et un puits de style saintongeais dit « Puits Gavache » car fait par les Gavaches, du nom de ces gens que l’on faisait venir d’ailleurs pour repeupler suite aux famines ou après la guerre de cent ans.

Sortie Duras aout 2012 13 Sortie Duras aout 2012 14

Donnant sur la Place de l’Union, au numéro 12 dans une ruelle se trouvait la maison close permettant à l’importante jeunesse masculine médiévale de libérer ses instincts sexuels et limiter les viols. »

 

Entre Duras et Pardaillan, Mr Raymond Guionie, adhérent MPF 47, a eu l’extrême gentillesse de nous recevoir chez lui. Découverte de son logis, une grande longère de mœllons blancs, et récit de son parcours de réhabilitation du lieu.

Sortie Duras aout 2012 15 Sortie Duras aout 2012 16

Puis, cet homme, nous a décrit fort humblement, les lieux chargés d’histoire qui ont jalonné sa vie professionnelle en raison de son métier de tailleur de pierre (Cathédrale de Biarritz…).

Par ailleurs, il a diversifié son activité, en créant, d’énormes machines (dont il possède les brevets) qui découpent et façonnent des blocs de pierre souvent de Bourgogne, en de magnifiques dallages.

Sortie Duras aout 2012 17 Sortie Duras aout 2012 18

Sortie Duras aout 2012 19

D’autres découvertes, encore, comme la mise au point d’un procédé stoppant les méfaits du salpêtre. Voir la fiche technique en annexe.

Nous avons découvert un vrai gascon, quoique atypique, curieux de tout à la fois, aussi passionné que passionnant. Un grand merci à vous.

 

C’est aux alentours de 12h45 (avec un retard de 45mm sur l’horaire prévu !) que le groupe est accueilli au Moulin de Cocussotte situé à St Pierre du Dropt par Monsieur Constantin, dont la famille est propriétaire du lieu depuis plusieurs générations. Ce moulin date de la fin du XIII°. A l'origine un moulin à farines puis une scierie de 1928 à 1960. Situé sur le «Dropt», cette rivière qui prend sa source près de Monpazier et se jette dans la Garonne entre La Réole et Langon en Gironde.

L'histoire du moulin et celle de la navigation de la rivière sont riches de nombreuses anecdotes et péripéties. Parc et jardin ont été aménagés sur une île de la rivière pour servir d'écrin à une roue hydraulique de plus de 5 mètres de diamètre et pesant 4 tonnes. La roue, restaurée, est en parfait état de fonctionnement. C’est la seule roue à aube encore en fonctionnement en Lot-et-Garonne. A noter également, le barrage en pierres de taille de plus de 50m de longueur. Afin de récompenser ce travail de conservation, le propriétaire s’est vu attribué en 2006 un prix par le conseil général du Lot-et-Garonne, dans le cadre de l’opération « Fleurir en France ».

Sortie Duras aout 2012 20 Sortie Duras aout 2012 21

Sortie Duras aout 2012 22 Sortie Duras aout 2012 23

Passée une bonne heure de récit sur le moulin, nous fûmes prompts à la mise en place de notre pique-nique, bien emprunt de type « auberge espagnole », pris à la fraîcheur des eaux du Dropt.

Sortie Duras aout 2012 24 Sortie Duras aout 2012 25

 

Poursuite de la visite par le village de Monteton dont voici les commentaires de Jean Manœuvre:

«Perché sur une butte de très loin on voit le clocher mur de son église. Le hameau par sa propreté et sa rigueur accueille favorablement les visiteurs. Son église est un roman type, parfait dans sa stricte architecture: voûte en berceau légèrement brisé, petites ouvertures, murs trapus. Elle invite au silence.

Tout proche un préau largement ouvert permet une fine observation d’un paysage vallonné avec ici et là, clochers (au nombre de 13 nous dit la frise) et villages.

C’est le royaume des pruniers d’ente. »

Sortie Duras aout 2012 26 Sortie Duras aout 2012 27

Sortie Duras aout 2012 28 Sortie Duras aout 2012 29

Notre dernier arrêt à Allemans sur Dropt :

«L’imposant colombier, élément indispensable de l’agriculture pour la production de la colombine (engrais naturel). C’est une remarquable construction en pan de bois de style périgourdin, portée par des capitelles destinées à arrêter les rongeurs. Le toit de forte pente possède un clocheton. Sous la construction la charpente en étoile est remarquable.

Sortie Duras aout 2012 30 Sortie Duras aout 2012 31

L’église St Eutrope. Elle représente un ensemble de fresques (peintures réalisées sur enduit frais) du XV°. Recouvertes d’un badigeon, elles ont été retrouvées en 1935. Elles relatent la passion du Christ de la cène à sa mort avec en finale le jugement dernier mais les scènes de la paroi gauche ont disparu lors de l’ouverture des arcades d’un collatéral.

Les couleurs ocre, blanc et noir dominent quoique atténuées par les siècles, bel inventaire des costumes de l’époque: bliauds, coiffes, armures pour les soldats.

Sortie Duras aout 2012 32 Sortie Duras aout 2012 33

Au chevet de l’église une grande maison en pan de bois dont le bas est en mauvais état, présente cependant toutes les techniques de ce mode de construction.

Très intéressant également le lavoir, reconstruction moderne, mais à noter remarquable travail des compagnons du Devoir. »

Sortie Duras aout 2012 34 Sortie Duras aout 2012 35

Autre maison riche de son passé et qui mériterait d’être restaurée.

Sortie Duras aout 2012 36 Sortie Duras aout 2012 37

17h30. Voici arrivée l’heure de se quitter et de procéder aux remerciements. A tous ceux qui ont donné de leur temps, et aussi à ceux qui ont écouté…

Il est des jours où l’on aimerait bien revenir à l’école, pour avoir la grande chance d’apprendre la beauté des choses et le savoir regarder avec Jean Manœuvre. Merci Jean.

 

Mise en page, texte et photos d’Isabelle Janssen et de Christine Dauvergne.

 

PS : Pour ceux qui le souhaitent, Jean Manœuvre dirigera les visites de l’église d’Issigeac pour les journées Européennes du Patrimoine les 15 et 16 Septembre 2012.

 

Compte-rendu suivi de deux annexes à retrouver en cliquant ICI

Annexe 1 : Fiche technique du produit bio « Salpêtre.net », procédé mis en place par Monsieur Guionie de Pardaillan (47120).

Annexe 2 : Les marques de charpente expliquées par Jean Manœuvre.

 

Les Journées Patrimoine de pays en Lot-et-Garonne, 16 juin 2012

Article de Rémi Castets, secrétaire de Maisons Paysannes 47

 

Evènement organisé par :

-le Conseil d’Architecture d’Urbanisme et de l’Environnement de Lot-et-Garonne (CAUE 47)

-le Service Patrimoine du Conseil général (CG 47) de Lot-et-Garonne,

-le Service Territorial de l’Architecture et du Patrimoine de Lot-et-Garonne (STAP 47)

-la Fondation du Patrimoine (FDP)

 

Nous avons rejoint la visite après celle du pigeonnier de Moirax [1] en fin de matinée.

 

Four à pain – Montesquieu -

 

Ce four à pain en ruine depuis plusieurs décennies a fait l’objet d’une restauration initiée par l’association « L'École de Montesquieu ». Cette dernière s’efforce de mettre en valeur le patrimoine du petit village qui a donné son nom au fameux philosophe français du siècle des Lumières. Avec l’aide de la FDP, du CAUE et du CG du 47, les porteurs du projet ont tenté de retrouver la structure de l’édifice en réalisant quelques compromis esthétiques au niveau de l’enduit (enduit pierre apparente). Les tuilots constituant le cœur du four ont été montés à l’aide de mortier réfractaire, le tout recouvert d’une chape de sable afin d’assurer l’inertie thermique de l’édifice. La charpente traditionnelle réalisée à l’aide de pièces de bois de récupération et l’enduit pierre apparente à la chaux légèrement teinté se marient avec le vieil enduit à la chaux aérienne du corps de ferme auquel l’ancien four du village est adossé. Le four étant en état de fonctionner, nous avons été invités à goûter du pain cuit dans ce dernier.

four à pain four pain montesquieu

(photo: Rémi Castets, secrétaire MPF 47)

[1] Le programme détaillé des journées est consultable sur le site de la Fondation du patrimoine (http://www.fondation-patrimoine.org/fr/aquitaine-2/actualites-136/detail-journees-du-patrimoine-de-pays-et-des-moulins-en-lot-et-garonne-1019).

 

Lavoir – Xaintrailles -

Ce lavoir du XIXème siècle situé en contrebas du village a été entièrement rénové à l’initiative de la mairie et avec l’aide des parrains de ces journées du Patrimoine. Exposé aux vents dominants d’ouest, la charpente extrêmement détériorée et présentant des faiblesses (portées parfois un peu trop longues) nécessitait une réfection totale. La charpente a été reprise et améliorée dans les règles de l’art par l’entreprise de charpente Hilaire. Cette dernière a assuré sur la rénovation de plusieurs des bâtiments visités lors de cette journée.

lavoir xaintrailles

 

Bergerie – Sauméjan -

Rénovée par Thérèse Bollier (membre du CA de MPF 47)

Nous quittons les coteaux de Gascogne pour rejoindre le monde de la forêt des landes. La visite se poursuit à Sauméjan au cœur d’un airial (clairière au sein de la forêt de pin). Nous entamons la visite par celle d’une bergerie en structure bois maintenue dans son état initial. Elle est située à proximité d’une belle ferme landaise qui était probablement une maison de maître de la petite noblesse locale contrainte d’étêter l’édifice au cours de la période des Guerres de religion. Cette thèse est confirmée par la présence de restes de fenêtres à meneaux et les belles de cheminées de la maison.

Les propriétaires désireux de préserver autant possible l’esprit du bâtiment, la rénovation de ce dernier a été astucieuse et exemplaire. Une isolation intérieure en chaux-paille insérée dans les colombages a permis par exemple d’améliorer les performances thermiques de la maison.

bergerie saumejan

(photo: Rémi Castets)

 

Église Saint-Clair de Gouts – Allons -

L’église du hameau de Gouts aujourd’hui rattaché à la commune de Allons est située sur un lieu sacré depuis les temps antichrétiens [1]. Fortifiée et présentant une tour hexagonale, elle entourée par son cimetière lui-même entouré d’un mur d’enceinte aujourd’hui dégradé. Elle a été classée par les Monuments historiques en 1995. Datant du XIIIème siècle, l’édifice a été remanié au XVème siècle et plus légèrement au XIXème. Des peintures datant du moyen-âge ont été découvertes sous les enduits de plâtre recouvrant l’intérieur de l’édifice Cette église fait l’objet depuis plusieurs années d’une rénovation exemplaire sous l’impulsion d’une mairie désireuse de préserver son patrimoine architectural. Elle est située à proximité du Ciron et de sources curatives selon la tradition locale.

église d'allons

[1] Sur les données archéologiques recueillies lors des fouilles réalisées dans le hameau, voir Didier VIGNAUD, « Gouts (Landes) : de l’Antiquité au Moyen-âge. Données nouvelles de prospections », http://www.archeolandes.com/documents/ArticleVignaud.pdf

 

L’abris situé à l’entrée de l’enclos autour de l’église a lui aussi fait l’objet d’une restauration dans les règles de l’art.

abri allons

(photo: Rémi Castets)

 

Formation Aquitaine Juin 2012

 

A l'occasion des journées de formation organisées par le siège, afin de parfaire nos connaissances en bâti patrimonial, l'éco-centre de Toulenne (33) a reçu, les 6,7,8 et 9 Juin 2012, les délégués de MPF et de la Fondation du Patrimoine pour la région Aquitaine.

Quelques photos sur ces journées dont les intervenants étaient Siloé VINCENT, responsable du site Internet et des techniques de l’information et Tony Marchal, architecte et formateur à MPF.

MPF 47 formation juin 2012 1 DSCN3913

MPF 47 formation juin 2012 2 MPF 47 formation juin 2012 3

 

Journées Européennes du Patrimoine, septembre 2012

Un petit groupe de MPF 47 en visite découverte du département

Dimanche 16 septembre 2012, un petit groupe de l'association de MPF 47, dont sa présidente, Christine Dauvergne, partait à la découverte du patrimoine Lot-et-Garonnais.

Le premier arrêt était celui du petit village de Roquefère rattaché à Monflanquin.

Grâce à une habitante du village, l'église fut ouverte pour constater que ce beau patrimoine aurait grandement besoin d'être restauré. Christine Dauvergne s'est engagé à donner des adresses d'associations ayant réussi à sauver certains monuments.

Sortie du 20 aout 2011

Téléchargez le compte-rendu